Les 3 lacs, depuis le Chasseral (Source photo : Cecilien.fr)

A peine rentré du Chili, il fallait marquer mon retour au pays. Quoi de plus symbolique que de figurément ‘enlacer’ les 3 lacs qui font la fierté de notre belle région ? Récit d’un petit défi très divertissant.

Ils m’avaient manqués, nos 3 lacs. Ces dernières semaines, je m’étais imaginé effectuer le contour de chaque d’eux. Et puis, l’idée d’effectuer un grand tour des 3 ‘flaques’ a germée dans mon esprit. Bien sûr, effectuer un tour en ‘one shot’ (150 km, environ 5h30-6h) était très tentante mais j’pense que ça aurait été beaucoup de souffrance lors une journée qui était censée m’apporter du plaisir. Dès lors, j’ai décider de réaliser le tour de chacun des lacs ‘à la suite’. Les 3 lacs en 3 jours, à chaque fois au départ de Neuchâtel (le nom du défi : « 3 Jours, 3 Lacs »).

Afin d’arriver au bout de ce défi, j’ai décidé d’effectuer dans un premier temps le lac de Morat (env. 65 km), puis le lac de Neuchâtel (100 km) et finalement le lac de Bienne (env. 65 km). L’occasion de me ‘mettre dans le bain’, avant de souffrir un bon coup et de finir par un tour relativement facile le dernier jour. Les parcours :

1ère étape : Tour du Lac de Morat

2ème étape : Tour du Lac de Neuchâtel

3ème étape : Tour du Lac de Bienne

Ce samedi, 24h après mon arrivée, j’ai donc effectué le tour du Lac de Morat. Tout heureux de retrouver mon vélo fétiche – Cannondale « Cannondi Baby » Supersix Hi-Mode – j’ai effectué ce premier tour ‘à bon rythme’ (33,2 km/h de moyenne). Après avoir contourné le Mont Vully par Cudrefin puis Avenches, je me suis arrêté à Morat durant quelques minutes pour regarder la fin de la première mi-temps du match ‘Suisse-Albanie’. Le retour à Neuchâtel était un peu plus difficile, avec un fort vent de face dans les derniers kilomètres. Je boucle ce tour de 67 km (D+ 450m) en 2h00.

A Morat, durant la 1ère étape de mon défi

Dimanche, départ pour le tour du Lac de Neuchâtel. L’idée c’était d’aller encourager les coureurs qui participaient à la course VTT de l’Elsa Bike à Estavayer-le-Lac, dont Fania, ma meilleure pote de running. Après ce petit arrêt plus ou moins à mi-parcours, j’ai repris ma route avec un bon vent de dos, mais une sympathique pluie sur les derniers kilomètres. Vraiment ‘sec’ sur la fin, je termine cette étape en 3h12 (moyenne : 31.3 km/h, D+700m).

A l’arrivée à Neuchâtel après le tour du Lac (2ème étape)

Aujourd’hui, il me restait à accomplir le contour du Lac de Bienne. Les jambes un peu lourdes des sorties des jours précédents, j’ai été bien aidé par le vent de dos sur le premier tronçon jusqu’à Bienne (plus de 37 km/h de moyenne à ce moment-là). Le retour, plus vallonné et avec une ‘bonne brise’ de face était moins rigolo. Il m’aura fallu 1h57 pour effectuer les 64.5 km du tour du Lac de Bienne  (moyenne : 33 km/h). Etonnamment, cette dernière étape n’aura pas été la plus difficile. Je retiens les très bonnes sensations que j’ai ressenties tout au long du parcours, encourageantes pour la suite 🙂 Bon, assurément, le massage de ce soir va me faire du bien ! 😀

Les prochaines échéances : la Raiffeisen Trans de Rochefort (le 22 juin) en VTT et la course de côte Bôle – La Tourne (le 1er juillet) en vélo de route.

Merci de vos lectures 🙂

Liens relatifs :