Il est temps de remballer le baluchon que j’avais ouvert un peu plus de sept semaines auparavant. Difficile de quitter une ville, des amis, un environnement qui m’a tant apporté. Place à une nouvelle aventure, plus au Nord du ‘Sud’ !

Ces 2 dernières semaines ont passé si vite ! Je ne sais pas pour vous, mais j’ai le sentiment que c’est toujours comme ça : « Quand on sent la fin d’une aventure arriver, on essaie encore plus de profiter de chaque instant ». Beaucoup de moments simples, notamment cet après-midi de la semaine dernière où nous avons visité une ‘commune’ de Santiago (nommée ‘Maipu’) avec Seline (ma ‘best’ suisse-allemande!) et Sumner, mon coloc’ américain. A cette occasion, nous nous sommes essayé au ‘Karting à pédales pour adulte’, et l’essayer c’est l’adopter. Peu rapide mais extrêmement maniable, un bon p’tit moment de rigolade ! xD

Plus tard dans la semaine, Sumner est rentré chez lui, aux Etats-Unis. J’étais le prochain sur la liste des ‘partants, déjà. Le weekend, avec deux filles de ma classe d’espagnol et Seline, on a découvert un magnifique endroit, nommé le ‘Cajon del Maipo’. Il s’agit d’une Vallée au Sud-Est de la ville où on trouve des itinéraires de randonnées dans des magnifiques paysages, entre nature automnale et sommets enneigés, bienvenue dans les Andes !

De dr. à g. : Isabel (Corée du Sud), Sarah (Allemagne), notre bonhomme de neige (Chili) Seline & moi.

J’ai également profité des derniers jours pour m’imprégner de l’ambiance de Santiago ; visite de marchés, balades en fixie dans les environs (in)connus de Santiago avec Séb’ (mon pote-coureur français), dernière fiesta locale, chill dans les parcs, etc. Ce mercredi, Isabel a organisé un souper pour mon départ. Tellement touchant de voir l’énergie qu’ont dépensés mes amis pour mon départ, je ne sais comment les remercier !

Lors du souper de départ organisé par Isabel =)

Ils ont également répondu présent au souper de départ que j’ai organisé ce vendredi soir. C’était pas facile de dire au revoir à tous ces amis avec lesquels j’ai partagé tant de moments en peu de temps. Et finalement, aujourd’hui, je me suis rendu avec Seline une dernière fois au bord de mer, sur une jolie plage d’un lieu nommé Isla Negra. Une bouteille, un message de paix, un lancer. Va! Va petite bouteille. Un épisode, le dernier avant mon départ.

En arrivant à Santiago, je savais que ce moment serait difficile. Pour autant, pas comme je l’aurais imaginé. Ceux qui vont me manquer, ce n’est pas tant les chiliens (bien que certains aient vraiment été super!), mais bien mes compagnons de voyage, Seline et Séb’ en tête. Des émotions, des moments de complicité, de rigolade et d’apprentissage, tout ce qu’un humain aime quoi! Mais il faut savoir quitter ceux qu’on apprécie pour mieux les retrouver (j’ai d’ailleurs juste trop hâte de rentrer en Suisse pour retrouver mes ‘meilleurs’).

Santiago immortalisé depuis le côté Est du
Cerro San Cristobál, lors d’une balade en fixie 🙂

Désormais, je m’apprête à vivre une nouvelle aventure, plus en introspection et davantage éphémère dans les relations. Départ demain matin pour le Nord du Chili, 2h de vol qui vont me mener à Calama puis à San Pedro de Atacama. Cette ‘ville’ (5’600 habitants) se situe en plein coeur du désert d’Atacama, le plus aride du monde. Durant 3 jours, je compte arpenter les environs à VTT, à la recherche de paysages, d’aventures. Je souhaite notamment me rendre aux thermes de Puritama, ainsi que dans la Vallée de la Lune et dans des lagunes alentours. J’espère avoir l’occasion d’observer les étoiles à la nuit tombée, le ciel est l’un des plus purs du monde du fait de l’absence de villes alentours (voir ci-dessous).

Par la suite, je souhaite me rendre en Bolivie, à la Salar d’Uyuni. Un voyage possible dans le cadre d’excursions organisées sur 3 ou 4 jours, en jeep dans le désert. De magnifiques paysages en perspectives (voir photo ci-dessous), des sensations sans doutes nouvelles (l’altitude se situera alors entre 3’000 et 4’000m) et je l’espère, de belles rencontres.

La semaine prochaine, je vous partagerai quelques lignes ‘à chaud’ lors de cette expérience dans ‘le Nord’. Merci pour vos lectures =)