Lors de mon escale à Toronto, ce jeudi.

Nous sommes le 10 juin. Déjà? Ces 10 dernières semaines auront passé si vite ! Dans le vol du retour, après une dernière escale sur sol canadien, je tenais à vous partager les derniers sentiments de mon projet ‘Chill au Chili’.

En planifiant mon voyage le 1er mars dernier, je réservais un billet pour l’aventure, l’inconnu. L’inconnu, ça fait peur. Un peu. Mais une fois lancé, c’est si bon. Quel bonheur de se retrouver, seul, à l’autre bout du monde. Je me souviendrai à jamais du premier soir où je suis arrivé à Santiago, à danser la Maquilla entouré de chiliens, dans une atmosphère de soirée d’été et de joie indescriptible. Quel bonheur !

La suite du voyage, ça a été une succession d’aventures, de rencontres et d’expériences. Comme je me l’étais promis, je n’ai pas viré dans une ‘routine’ parfois confortable, juste de l’aventure. Dans l’instant ‘i’, je n’ai aucun regret. Juste le sentiment d’avoir vécu cette expérience à fond. Vraiment trop heureux 🙂

Un séjour en 3 temps

Ces 10 semaines – ressenties en 3 périodes distinctes – m’ont permis de trouver tout ce que je cherchais. Dans un premier temps, la découverte de la culture chilienne, avec mon intégration dans les clubs sportifs locaux (je remercie la ‘Pedal Escuela Club’ en cyclisme sur piste et le club d’athlétisme ‘Athletica Club Santiago’) et la réussite de mon objectif sportif du voyage : le Wings for Life Challenge. Dans les 5 semaines qui ont suivi, j’ai profité du séjour différemment, en m’adonnant à d’autres activités : randonnées dans les Andes, découverte ‘comme il faut’ de la vie nocturne de Santiago et beaucoup de temps passé avec mes amis de l’école (surtout ma pote suisse-allemande Seline, grâce à qui j’ai vraiment progressé en allemand!). La troisième partie de mon séjour a été cet incroyable ‘bagback trip’ partiellement seul, au milieu du désert d’Atacama et du Salar d’Uyuni en Bolivie. Un moment d’introspection qui m’a permis de faire le plein d’émotions et de réflexion avant mon retour en Suisse. Transition émotionnelle, bonjour !

Méditation … ?

Je pense que ce voyage en Amérique du Sud m’a permis d’apprendre beaucoup, des autres mais aussi de moi-même. J’ai le sentiment de me percevoir, de me connaître mieux que jamais. Le fait d’avoir vécu cette expérience seul m’a prouvé que je suis capable de me débrouiller, de m’intégrer et de rester moi-même dans un environnement inconnu et donc inconfortable. Au contact d’humains que je ne connaissais pourtant pas, j’ai su apprendre, partager (en espagnol, allemand et anglais) et me révéler, il s’agit pour moi d’une grande réussite.

Plusieurs personnes ont eu des mots vraiment gentils à mon égard et il me guident dans la direction que je pense la bonne. Celle de l’énergie positive, de l’écoute et du respect. J’aimerais particulièrement remercier mes meilleurs amis lors de ce séjour : Seline (on se voit ans septembre à Uster!), Séb’ (prochainement en Suisse où en Bretagne) ainsi que Julian. Vous avez été super, cette aventure n’aurait pas été pareil si vous n’aviez pas été là. Merci aussi à mes ‘coloc’ Sumner & Samuel, mes amis de classe et de voyage Aine, Alexandra, Isabel, Julia, May, Rachael, Sarah, Eleonora, Fabio, Oliver ainsi qu’à mes professeurs à l’Ecole Bellavista, Gregorio, Sergio & Alvaro, ainsi que toutes les personnes qui m’ont transmis leur énergie depuis le début du mois de mai

Mes amis de Santiago, lors de mon souper de départ.

… et d’ailleurs, aujourd’hui, je suis fier de vous annoncer que JE PARLE ESPAGNOL ! Bien sûr, pas bilingue parfait, mais je peux communiquer dans cette langue (officiellement niveau ‘B1’) et la comprendre. Un rêve est devenu réalité ! 🙂

La suite ?

Il est désormais temps de penser au futur. Au niveau professionnel, je suis fier de vous annoncer mon engagement comme ‘Assistant exécutif’ au sein d’un club sportif de la Chaux-de-Fonds à partir du 15 juin, mon premier emploi 🙂 Un magnifique challenge dans un petite structure qui favorisera mon développement, j’ai vraiment hâte de prendre part à ce projet !

Au niveau sportif, je vais maintenir le cap en cyclisme sur route avant de reprendre gentiment les entraînements de course à pied (suite à ma tendinite au tendon d’Achille), à partir du début du mois de  juillet. Je compte participer à quelques courses en cyclisme : La Raiffeisen Trans à Rochefort (22 juin), Bôle – La Tourne (1er juillet), le Ruban Bleu (24 août) voire Le Locle – Sommartel (14 septembre), avant de m’attaquer aux deux courses de montagne qui me tiennent à coeur : Villeret-Chasseral-Villeret (3 septembre) et le Trail des Patrouilleurs (1er octobre), en binôme avec mon pote Kevin Fuchs ! Si mon tendon me le permet, j’aimerais également m’aligner au Trophée des Tablettes (9 juillet), à Rochefort <3.

Au départ du Trophée des Tablettes 2015

Au niveau humain, j’ai été choqué à mon arrivée à Toronto par le manque d’humanité de la société moderne. Des manières, une apparence soignée, mais c’est bien tout ce qu’on peut en constater. J’ai envie de garder cette énergie positive, cet état d’esprit tourné vers l’autre, que j’adore chez les sud-américains. J’ai commencé dès mon arrivée en Suisse et les gens ne comprennent pas toujours. Une dame (d’un âge certain) que j’ai salué ce matin dans la rue m’a ainsi demandé si on se connaissait. Non! Et pourquoi devrait-on se connaître pour se saluer d’abord ? Enfin bref, vous l’aurez compris, la volonté est là, à voir si ça perdure dans le temps !

Merci à tous pour vos lectures =) En 2 mois, vous avez visité plus de 2’000 pages sur ce blog (!), qui restera actif et sur lequel vous retrouverez mes prochaines aventures, en Suisse ou ailleurs … 🙂

Charlie, coureur du monde et environs.

P.S : Mon prochain projet se nomme « 3 jours, 3 lacs ». Il consiste à réaliser à vélo le tour des 3 lacs (Morat, Bienne, Neuchâtel) durant 3 jours consécutifs, au départ de Neuchâtel à chaque fois. Des explications et quelques images de ce projet sera disponible ici-même, mercredi.